Rapa Nui

Il y a 1.500 ans de cela, le chef Hotu Matua, conduisit son peuple jusqu’à la lointaine île de Rapa Nui.

Ils appelèrent leur nouvelle résidence Te Pito O Te Henua souvent traduit par «le nombril (ou centre) du monde», mais qui peut aussi signifier «le bout du monde», ce qui décrit très bien la position de l’île sur les cartes

Rapa Nui ou Ile de Pâques est une petite ile volcanique d’une superficie de près de 160 kilomètres carrés et dont le point le plus haut (Mont Terevaka) culmine à 510 mètres. D’après les recherches et la tradition orale, l’île aurait été couverte d’arbres, qui depuis auraient été coupés, possiblement pour aider à la construction et au transport de presque 900 moai (monuments de pierre).

Cérémonie du Tangata Manu (Homme Oiseau)

Chaque année, les représentants des différentes tribus de l’Ile montaient au sommet du volcan RANO KAU pour célébrer dans le centre cérémonial d’ORONGO, l’élection du TANGATA MANU, «l’Homme Oiseau» sacré de Rapa Nui.

Les tribus portaient leur représentant dans une procession et chaque candidat était accompagné d’un HOPU MANU, un homme qui était entrainé pour descendre la falaise et une fois en bas, traverser à la nage jusqu’à l’un des îlots, MOTU NUI, pour attendre l’arrivée de l’oiseau MANUTARA.

Le premier HOPU MANU qui trouvait un œuf de MANUTARA criait le nom du chef qu’il représentait, et dès ce moment ce chef devenait le représentant du pouvoir du TANGATA MANU, et ce pendant un an.

Ensuite, l’HOPU MANU devait de nouveau traverser à la nage avec l’œuf attaché sur son front, pour le remettre à l’un des prêtres qui seuls avaient le dernier mot pour confirmer l’authenticité de l’œuf, et ainsi, une fois approuvé, ils procédaient à la réalisation de l’importante cérémonie de passation du pouvoir au nouveau TANGATA MANU.